Les villes albanaises

Tirana

Tirana est la capitale de l'Albanie depuis 1920. plus C'est une ville relativement nouvelle fondée en 1614 par Sulejman Bargjini, féodal de la région à l'époque. La ville a commencé à croître au début du 18ème siècle. "Tirana", il est pensée qui vient du mot "Theranda", mentionné dans les sources antiques grecs et latins, que les aborigènes appelé Te Ranat, parce que le terrain a été formé à la suite de matériaux rigides que les eaux des montagnes environnantes a . Aujourd'hui, Tirana n'est pas seulement la ville la plus peuplée en Albanie, mais aussi le plus grand centre politique et économique dans le pays. La mer Adriatique et les montagnes Dajti sont près de la ville. Il vous faudra moins d'une heure de route pour rejoindre la mer. Un grand parc avec un lac artificiel est situé immédiatement au sud de la ville.

Que voir

  • La mosquée d'Ethem Bey

    est située juste au centre de Tirana. Elle a été construite en 1789. Avec la Tour de l'Horloge (1830) elles sont une partie importante de l’histoire de Tirana.
  • Les Ministères

    représentent des valeurs architectoniques. plus Ils ont été construits dans les années 1930, lorsque l'Albanie était un royaume. Après la Seconde Guerre mondiale les bâtiments ont été érigés, notemment: Le Palais de la Culture, Le Palais des Congrès, Le Musée Historique National, Le Centre Culturel International etc
  • Le pont de Tabakeve

    est situé le long de la "Dark Zhan" boulevard. Il appartient au XVIII siècle.
  • La forteresse de Pertrela.

    is located at south of Tirana on the right side of national road linking capital with the city of Elbasan. plus It was built up by the middle age. The castle was under the command of Scanderbeg sister, Mamica Kastrioti. Petrela castle used to control the Egnatia road, the Durres - Tirane branch, a part that for that time had a particular importance. This castle was also part of the signaling and defending system of the castle of Kruja. These castles used to communicate with each other through fire signals.
  • La forteresse de Pertrela

    Elle est située au sud de Tirana plus sur le côté droit de la route nationale reliant la capitale à la ville d'Elbasan. Elle a été construite au moyen âge. Le château était sous le commandement de la soeur de Scanderbeg, Mamica Kastrioti. Le château Petrela était utilisé pour contrôler la route Egnatia, Durres - La branche Tirane, une partie qui avait une importance particulière à l’epoque. Ce château a également fait partie de la signalisation et la défense du système du château de Kruja. Ces châteaux utilisés pour communiquer les uns avec les autres des signaux de feux.
  • Cimetière des martyrs

    qui contient le monument de la «Mère d’Albanie" .
  • La forteresse de Preza

    appartient au XVème siècle. Elle a une position très agréable et dominante en face de la montagne Kruja . Ce château est déclaré comme un «monument de la culture".
  • Le tombeau de Kapllan Pacha

    construit en 1814. Il honore Kaplan Pacha, qui a régné sur Tirana au début du 19e siècle.
    Source: http://www.tirana.gov.al/?cid=2,22
  • Musées:

    • Musée historique national
    • Musée archéologique
    • Galerie des Beaux-Arts

VLORA

Vlora est une ville côtière. Ce n'est pas seulement l'un des grands ports, mais aussi elle est d’une grande importance historique car c'est ici qu'en 1912 l'Assemblée plus a été convoquée pour annoncer l'Albanie comme un État indépendant et de mettre en place le premier gouvernement national dirigé par Ismail Qemali. Ainsi Vlore est devenue la première capitale de l'Albanie indépendante.

On peut en apprendre davantage sur le fond de cet événement au Musée de l'Indépendance. Sur une colline surplombant la ville on peut admirer le lieu de culte de "Kuzum Baba". De là, vous pouvez voir la plage et la vue de toute la ville.

Que voir

  • Musée ethnographique

  • Musée Historique

  • Le Musée de l'Indépendance

  • Le château de Kanina

    est censé avoir été érigé durant le 3ème siècle avant JC.
  • Apollonia

    représente l'un des plus importants sites archéologiques de l'Albanie. Les objets les plus intéressants à voir sont, en partie, le magnifique mur de Agonothetes, II siècle avant JC
  • Le monastère Pojan

    n'est pas loin de la ville antique d'Apollonia et il est célèbre pour sa chapelle de la belle St. Mary's. Il s'agit d'un ancien monastère qui a été reconstruit par l'empereur byzantin Andronic Paléologue II.
  • La mosquée Muradie

    est une mosquée Sultan-style, avec un dôme qui a été construit pendant la 2e moitié du 16e siècle. La conception et la construction de cette mosquée ont été réalisées par Sinan, architecte d'origine albanaise, qui a été l'un des grands bâtisseurs de mosquée dans l'Empire ottoman.
  • Oricum

    est une ancienne ville qui était autrefois un centre de civilisation urbaine et dispose de plusieurs vestiges archéologiques, plus tels que partie de l'orchestre, un petit théâtre, qui est supposé pouvoir contenir 400 spectateurs assis, des traces de ruines, de murs et de rues qui sont clairement visibles , quoique situés sous l'eau de la lagune, et l'Eglise Marmiroi. Il s'agit d'une église datant de l'époque byzantine.
  • Bay Ali Pacha de Palerme Château-Porto.

    Il s'agit d'un petit château situé sur une belle péninsule dans la petite baie tectonique de Porto Palermo. Ali Pacha fit construire le château en l'honneur de son épouse Vasiliqi.
  • L’église de St. Stephan, monastère, l’église de Panajia (Dhermi).

    Le village de Dhermi remonte au moins au premier siècle avant JC. Le village avait 31 églises. Les icônes de l'église de St. Stephen ont été peintes au 18ème siècle. L'église est un lieu de pèlerinage chaque mi-août, quand les rites religieux sont effectués le jour de Sainte-Marie.
  • Entre Tirana et Vlora, il y a le district de Fier, qui possède différents sites historiques d’un grand intérêt. Les plus importantes sont:

    • Musée historique de Fier
    • Site archéologique de Bylis, dans le village de Hekal

BERAT

Elle est connue comme «la ville aux mille fenêtres» et est déclarée comme étant une ville musée. plus C'est sur les pentes de la montagne Tomorri que le château de la ville s'élève sur une colline dominant. A l’intérieur de ses murs il y a des maisons habitées et le "Musée Onufri". Les peintures et les icônes faites par un remarquable peintre albanais sont également exposées. La partie ancienne de la ville a quelques édifices religieux comme les églises et les mosquées.

Que voir

  • Le Musée de l'iconographie "Onufri"

  • Le Musée d'ethnographie

  • Le Château de Berat

    est une forteresse qui surplombe la ville. plus Il y a quatorze églises à l'intérieur du château, qui ont rendues ce château très célèbre. L'une d'elle est l'église de Saint-Triadha, datant de la fin du XIIIe siècle et du début du XIVe siècle. De très intéressantes fresques se trouvent à l'intérieur. Derrière l'église de Saint-Todri, il y a les églises de Saint-Kolli, St. Constantine, Sainte-Hélène, Sainte-Marie Vllaherna, et d'autres.
  • Les ruines de la mosquée blanche

    Ses parois internes se trouves à l'intérieur du château de Berat. Elle est construite sur les fondations de murs illyriens, suivie par des reconstructions dans le style byzantin et ottoman.
  • L'église de Saint Mehilli, (Michael)

    est bien connue pour la combinaison des techniques de construction européenne et byzantine;
  • L'église de Saint Triadha (Trinity).

    Les spéculations sont que la chapelle aurait été construite sur les fondations des ruines d'un temple païen. Le temple a été construit pour honorer la déesse Artémis, qui lui donne son nom actuel Ardenicë.

DURRES

C’est le port principal d’ Albanie et la deuxième grande ville du pays. plus La ville a été colonisée par Corinthes et Korkyra en 687 avant J.C. Elle s’ appelait Epidamnus, qui est devenu ensuite Dyrrachium. Le centre d’ intérêt essentiel est l’ amphithéâtre, le plus grand des Balkans avec 15 000 places, qui date du 2nd siècle de notre ère et abrite une crypte des premiers Chrétiens avec un mur de mosaïque très rare. Entre le 1er et le 3e siècle, Durres était un port important et un centre de commerce sur la route commerçante de Via Egnatia, entre Rome et Byzantium (Istanbul). Après de nombreux tremblements de terre, l’ ancien Durres a en grande partie été submergé par la mer ou est tombé en ruine mais par la suite la ville a été reconstruite. Aujourd’ hui la ville est réputée pour sa station balnéaire, ses plages de sable et la chaleur de ses eaux de mer.

Ce qu’ il faut voir

  • Le Musée Archéologique

  • L'amphithéâtre

    partiellement fouillé depuis 1960, il a une capacité d’accueillir de 15.000 à 20.000 personnes et il est situé au milieu de la ville moderne;
  • Forum byzantine

  • Venetian Torra

    (bar dans un petit château)
  • Mur de la vieille ville

  • Exposition de Culture Populaire (horaire 8.00-13.00 tous les jours)

  • La mosaïque d’ Arapaj, village d’ Arapaj

    (la visite n’ est permise qu’ à certaines occasions)

KRUJA

Kruja est une ville médiévale près de Tirana. Elle a été construite sur le versant du mont Sari Sallitku. plus Le nom de Kruja est étroitement lié au nom du héros national, George Kastriot Scanderbeg, qui a combattu les Ottomans pendant 25 ans d’ affilé, défendant ainsi la Civilisation Européenne contre leur menace au cours du 15e siècle. A un endroit stratégique bien en vue près de la ville, il y a un château qui abrite le Musée de Scanderbeg ( Musée National ). Sur le chemin du château se trouve un bazar médiéval.

Ce qu’ il faut voir

  • Musée de Gjergj Kastrioti Scanderbeg

  • Musée d’ Ethnographie

  • Site Archéologique de Albanopoli, dans le village de Zgerdhesh

  • Bazar traditionnel

KORCA

C’est la plus grande ville du sud-est de l’ Albanie. Elle est située au pied de la montagne Morava sur un plateauplus à 800 m au-dessus du niveau de la mer. Le développement du commerce avec les régions voisines en a fait un important centre commerçant et artisanal du 18e siècle. Le musée de l’ Art Médiéval de Korça présente la culture matérielle et spirituelle du peuple albanais. On peut visiter aussi le Musée de l’ Education, où la première école albanaise qui a été ouverte en 1878 et le nouveau musée de « Bratko Collections » avec des antiquités du Far East.

Ce qu’ il faut voir

  • TLe Musée des Arts Médiévaux

  • Le Galerie "Guri Madhi”

  • Le Musée d’antiquités "Bratko"

    et ses collections du Far East
  • Le Musée de l’ Education

  • Le Musée Archéologique

  • La Pelouse arrosée

    (un lieu privilégié des émigrants, où les jeunes femmes allaient verser des larmes).

POGRADEC

Pogradec est l’ une des plus charmantes stations touristiques d’ Albanie plus grâce à sa position sur le lac Ohrid qui se distingue par ses eaux claires et ses vues montagnardes. On y trouve le poisson koran qui ressemble à la truite. En plus de la très belle plage, on peut profiter lors de son séjour à Pogradec des excursions au centre touristique de Driloni ( à 5 km à l’ est ) qui est entouré de plantes et d’ arbres ornementaux.

Que voir

  • La Mosaïque de Lin

    , dans le village de Lin au nord de Pogradec.
  • Les sources de Drilon

  • Les tombes monumentales de Selca, Poshtme

    , dans le village de Selca
  • Le Pont Goliku

    sur l’ ancienne Via Egnatia

GJIROKASTRA

C’est l’une des plus importantes villes du sud de l’Albanie qui a été déclarée “Ville Musée”. plus Construite sur le versant d’ une montagne, elle est connue particulièrement pour ses rues étroites pavées de pierres. Les maisons habitées sont en forme de tours médiévales et composent un ensemble architectural caractéristique. Le château surplombe l’ ensemble tel un balcon au-dessus de la ville. Cela permet aux visiteurs de profiter d’ un paysage magnifique. Le Musée National de armes est à l’ intérieur du château. Des armes fabriquées et utilisées par les Albanais depuis les temps anciens y sont exposées.

Que voir

  • Le musée des Armes

    est situé à l'intérieur du Château de Gjirokastra. Il montre l'évolution des armes en Albanie, de l'Antiquité à nos jours
  • Le Musée Ethnographique

    aussi connu sous le nom de la maison de naissance de dictateur Enver Hoxha. Il est actuellement visité par de nombreux touristes intéressés par la tradition albanaise, la culture et l'ethnographie
  • Le Château de Gjirokastra

    est une grande forteresse avec un emplacement fantastique,plus dominant toute la vallée de Drino. Sa construction a continué pendant plusieurs siècles et c’est seulement au douzième siècle qu’elle a pris la forme d'un château. En sortant du château, les visiteurs se promènent le long d'une route où sur les deux côtés on peut admirer 200 maisons en pierre..
  • La Mosquée de Pajazut Khan

    se trouve dans le château. Au nord il y a le marché ancien, appelé le Marché de Château.
  • L’Eglise de Labova e Kryqit

    , dans le village du même nom
  • Le site archéologique de Antigonea

    , dans le village de Saraqinisht
  • Les ruines du site archéologique de Adrianapol

    dans le village de Sofratike

SARANDA

La ville la plus septentrionale de l’ Albanie. Située à l’ opposé de l’ île de Corfuplus Saranda est visitée le plus souvent grâce à une excursion d’ une journée qui permettent d’ atteindre cette station à priori inaccessible. C’ est l’ un des sites les plus touristiques d’ Albanie et un lieu privilégié pour les «lunes de miel». Près de Saranda les ruines de la cité antique de Butrint et les Printemps des « Yeux Bleus ».

Que voir

  • Musée Ethnographique

  • Le Musée Archéologique de Butrinti

  • Les ruines de la ville antique d’ Onhezmi à Saranda

  • Le monastère de Mesopotam

    est situé au sud de Finiq. Dans les anciens temps, c'était un temple païen. C’est l'une des plus grandes et anciennes églises de son époque. plus Ses icônes représentent la plupart du temps des motifs de quadrupède et de mammifère. Dans la salle principale, une mosaïque représente un dragon aux ailes ouvertes . Les visiteurs peuvent voir les ruines de la muraille entourant le monastère, avec sept tours quadrangulaires. Ces murs précédés l'église.
  • Le château quadrangulaire de Butrint

    Ce petit château d'Ali Pacha Tepelena construit en 1807-1808 est situé près d’un cape qui se jette dans la mer. Il a été construit pour empêcher les Français de prendre Butrint de leur base à Corfu.

SHKODRA

C’est l’une des plus importantes villes du nord – ouest du pays. Elle est située près du lac quiplus porte le même nom le long de la route qui mène au Monténégro. C’ est une ville antique qui a une histoire très riche. On y trouve des maisons caractérisées par leurs boiseries et autres motifs traditionnels. Près de la ville, le château de Rozafa se dresse sur une colline rocailleuse qui attire les visiteurs pour ses très belles vues. Pendant votre séjour vous pouvez visiter le Musée Historique de la ville. Shkodra est un bon point de départ pour commencer un voyage dans les Alpes albanais.

Ce qu’ il faut voir

  • Musée Historique

    qui a un certain nombre de sections sur l'archéologie, plus l'histoire et l'ethnographie. Il a aussi sa propre bibliothèque avec un nombre considérable de livres albanais et étrangers, soit environ 15.000 titres au total. La bibliothèque est une grande source pour les étudiants de l’albanologie;
  • Le Château de Rozafa

    se trouve sur une colline rocheuse à l'ouest de Shkodra. Selon la légende, Rozafa, l'épouse du plus jeune des trois frères, a accepté d'être enterrée vivante dans les murs du château. plus Les frères avaient effectué la construction du château dans la journée pour constater que les murs tombaient en ruine pendant la nuit. A l'entrée du château, on peut voir le Rozafa bas-relief. Selon l'imagination populaire, l'eau qui s’écoule à l'entrée principale est le lait du sein de Rozafa, qui a été laissé en dehors du mur pour qu'elle puisse nourrir son nouveau-né .
  • Musée du Château de Rozafa

    explique les différentes périodes de la vie du château;
  • Le mosquée de plomb

    est un monument célèbre de la culture dans la ville de Shkodra qui a été construit en 1773 dans le style de la Mosquée Bleue d'Istanbul.
  • L'église de Shirgji

    est située à 20 km de Shkodra, à proximité du village de Obot. Elle est construite en style roman-gothique. L'église Shirgji a été un favori des princes albanais et monténégrins et elle était utilisée pour les mariages.
  • Le Pont Mesi

    est situé à environ 8 km de Shkodra, sur la Fleuve Kir. Il y avait trois ponts sur cette rivière, mais seulement celui-ci a survécu. Le Pont Mesi est unique et considéré comme un monument culturel.
  • Les ruines illyriennes de Gajtan

  • Les ruines de la ville médiévale de Sarda

    se trouvent dans une île du lac artificiel de Vau i Dejes, construit en 1971. Parmi les ruines se trouvent les murs de défense, les ruines de l'église et la porte du palais Dukagjini. Sarda est une lieux très pittoresque.

Sur la route entre Tirana et Shkodra, la ville de Lezha est intéressante à visiter, notamment le mémorial dédié au héro national albanais, Scanderbeg.